Cas cliniques en implantologie basale

Patiente 48 ans
Édentation mandibulaire droite à traiter avec des implants axiaux car l'os est de bonne qualité et abondant.
Des chicots infectés subsistent au maxillaire gauche, ils sont responsables d'une perte d'os importante et doivent être retirés pour permettre une bonne cicatrisation de l'os malade.

Trois implants ont été posés en bas à droite. Le maxillaire gauche est cicatrisé mais le volume de l'os natif est faible, cet os est stimulé sous anesthésie locale pour favoriser sa minéralisation et ses qualités mécaniques.

Trois implants ont été placés sous la muqueuse sinusienne. Ces trois implants ne garantissent pas une emprise suffisante dans le maxillaire à long terme donc un implant ptérygoïdien est ajouté pour apporter une rigidité à l'ensemble. Cet ancrage à distance soulage les trois implants placés dans un os considéré comme insuffisant.
Anesthésies locales, pas de comblement du sinus, pas de greffe osseuse, suites opératoires minimes, gain de temps considérable.

Patient de 87ans
Pose sous anesthésie locale d'implants basaux .Suites opératoires minimes.

Patient de 60 ans
Pose d'implants ptérygoïdiens droit et gauche sous anésthésie locale, suites minimes.
Les bridges sous sinusiens trouvent ainsi un ancrage sans greffes ni comblements.
Interventions, frais et délais réduits de ce fait.